A1 - Mise en service de la régulation des vitesses

Le déploiement de la régulation du trafic se poursuit sur le réseau autoroutier de la DIR Nord. Après l’A25 et l’A22, c’est au tour de l’autoroute A1 de bénéficier de ce dispositif à compter du 3 octobre 2022 dans les deux sens de circulation entre Lille et Dourges.

Comment ça fonctionne ?

PRINCIPES

  • Affichage de la vitesse sur des panneaux à message variable en pleine voie ou en accotement
  • Abaissement de la vitesse autorisée par paliers de 20km/h jusqu’à 70 km/h en cas de bouchon, d’évènement, de travaux voire en cas de pic de pollution. Le déclenchement automatique fonctionne 24h/24 et 7j/7.

OBJECTIFS

En amenant les usagers à réduire leur vitesse, la régulation

  • à stabiliser l’écoulement des véhicules,
  • à éviter les à-coups et les temps de redémarrage, ainsi que les éventuels incidents qu’ils génèrent,
  • à maximiser le débit sur l’axe.

Elle favorise une utilisation optimale des voies.

MODE D’EMPLOI

En situation normale de circulation sur l’autoroute, pas de déclenchement de la RDV et affichage des limitations de vitesse en vigueur sur les panneaux lumineux.

  • à tout moment, 24h/24 et 7j/7 en cas de ralentissement avéré sur l’autoroute pour retarder l’apparition des bouchons,
  • en cas d’incident ou de travaux pour ralentir et sécuriser les flux en amont, dès que le trafic redevient fluide, la vitesse autorisée est automatiquement augmentée.

Les chiffres

dans le sens Paris > Lille

  • 19km de linéaire traité
  • 9 portiques de régulation des vitesses
  • 1 panneau dynamique en bretelle

dans le sens Lille > Paris

  • 7km de linéaire traité
  • 3 portiques de régulation des vitesses

Ces travaux ont duré 12 mois pour un montant total de 6 millions d’euros.

Implantation du dispositif

INFOGRAPHIE | Carte implantation de la régulation des vitesses A1 - DIR Nord
Carte implantation de la régulation des vitesses A1 - DIR Nord

Carte implantation de la régulation des vitesses A1 - DIR Nord

Cellule communication DIR Nord

Carte situant l’implantation des dispositifs de régulation des vitesses sur l’autoroute A1

Partager la page